Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 06:34

« Ce livret retracera l’histoire de tous ses engagements, chaque action y sera consignée. » (François Hollande, 11 janvier 2016).



_yartiFH2016011101b

Dans la soirée du lundi 11 janvier 2016, le Président de la République François Hollande s’était rendu au grand auditorium de la Maison de la Radio, à Paris, pour adresser ses vœux "à la jeunesse et aux forces de l’engagement" (discours complet ici). À cette occasion, il a redit son attachement au service civique pour tous les jeunes de 18 à 25 ans, en indiquant sa volonté de généralisation mais sur la seule base du volontariat, sans vouloir l’imposer à cette classe d’âge.

Actuellement, il y a moins de 70 000 volontaires et l’objectif présidentiel est d’atteindre 700 000 dans trois ans ! Pour cette généralisation du  service civique, déjà annoncée l’an dernier, à une précédente cérémonie des vœux le 20 janvier 2015, un milliard d’euros seront débloqués pour l’année 2018. Ce qui est très nettement insuffisant, puisque la rémunération d’un jeune en service civique est au minimum de 570 euros par mois, soit au moins 3 milliards d’euros par an pour l’objectif fixé ! C’est toujours la même duplicité toute hollandienne, annonce jamais suivie des actes. François Hollande a également souhaité rallonger jusqu’à une semaine la Journée Défense et Citoyenneté (l’équivalent des trois jours à l’époque du service militaire).

Mon propos ici n’est pas de reparler du service civique, une mesure qui serait intéressante s’il était obligatoire à toute une classe d’âge (des deux sexes), et limité à quelques mois, trois mois par exemple, ce qui aurait des effets bénéfiques d’un point de vue social, comme on pouvait voir l’intérêt de la mixité sociale lors du service militaire lorsque celui-ci était obligatoire.

Je souhaite plutôt évoquer le "livret citoyen" que François Hollande voudrait introduire pour accompagner ces mesures sur l’engagement civique des jeunes. Je passe sur la forme sémantique incorrecte de l’utilisation du nom "citoyen" en adjectif, alors que le mot "civique" existe et exprime la même chose.

Voici exactement les mots du Président de la République : « Le parcours citoyen se poursuivra en dehors de l’école. À compter de la rentrée 2016, chaque jeune se verra confier un livret citoyen qui lui appartiendra en propre. Il le recevra le jour de ses 16 ans. Ce livret retracera l’histoire de tous ses engagements, chaque action y sera consignée, valorisée, chacun pourra donc revendiquer ses droits à mesure qu’il avancera dans la vie mais rappellera aussi les devoirs qu’il a accomplis. Chaque jeune sera donc inscrit dans ce parcours depuis l’école jusqu’à l’âge de 25 ans, permettant de valider plusieurs temps ou formes d’engagement. Les associations, et je salue ici leurs représentants, seront forcément associées à ce parcours. » (11 janvier 2016).

_yartiFH2016011103b

À ma connaissance, peu de monde a grincé des dents en écoutant ces paroles présidentielles, et je ne doute pas de la sincérité-la-main-sur-le-cœur de François Hollande. Mais à moins que j’en aie raté une, j’ai bien l’impression que c’est la première "bêtise" de l’année exprimée par le Président de la République.

Je ne sais pas si c’est son entourage à l’Élysée qui lui a susurré ce genre de très mauvaise idée ou si c’est une idée personnelle, mais il faut constater que François Hollande, décidément, lui qui avait mis sa campagne présidentielle de 2012 sous le signe de l’attention portée à la jeunesse, n’a rien compris aux jeunes, et les citoyens français, médusés, s’en étaient déjà rendu compte lorsqu’il avait proposé à Leonarda, l’adolescente qui avait été expulsée en pleine activité scolaire, de revenir en France …sans ses parents !

Reprenons l’intention présidentielle louable et tout à fait dans le style socialiste : ce livret serait la preuve que le jeune a accompli ses devoirs voire qu’il a fait même plus, qu’il a sauvé des gens de la noyade, ou qu’il s’est engagé pour aider les gens qui avaient faim, ou qui cherchent à loger, ou… tout cela pour pouvoir "revendiquer ses droits" ! Mais de quels droits parle-t-il ? Le droit de vote serait-il conditionné au service civique ? Bien sûr que non. Y aurait-il des points retraite supplémentaires grâce aux actions d’engagement ? J’imagine mal avec les déficits actuels. Il n’y a aucun autre droit que la reconnaissance d’être un bon citoyen, mais faut-il un livret pour cela ?

Car des défauts, pour ce livret, j’en vois mille. Ce livret va durer dix ans, jusqu’à 25 ans. En clair, le risque est d’avoir une traçabilité de l’engagement politique et syndical de chaque jeune Français. La plupart des élus étaient des engagés politiques et associatifs lorsqu’ils avaient une vingtaine d’années. 25 ans, c’est très vieux en terme d’activité militante. À 25 ans, certains sont déjà députés (Marion Maréchal-Le Pen). C’est une véritable atteinte à la liberté d’expression et d’association. Les jeunes militants écologistes à Notre-Dame-des-Landes seront alors fichés tout autant que les jeunes grévistes, les jeunes militants de parti politique, de syndicat...

Que faisait François Hollande à 25 ans ? Bonne question. Il terminait sa scolarité à l’ENA (promotion Voltaire) où il est sorti septième et ce classement lui a permis de choisir la Cour des Comptes, un poste qui ne nécessite pas beaucoup d’assiduité, ce qui lui a permis de se consacrer à la politique …sans problème alimentaire. Comme Jacques Chirac. Il avait auparavant obtenu une licence de droit, le diplôme de HEC et le diplôme de l’IEP de Paris, et avait milité quelques années dans le syndicat étudiant l’UNEF proche des communistes (président de la section de l’IEP), adhérent du Parti socialiste, et avait fait son service militaire à l’École d’application du génie à Angers (classes comme élève officier de réserve à Coëtquidan avec Michel Sapin et Jean-Pierre Jouyet).

En clair, à 25 ans, François Hollande était déjà haut fonctionnaire et nourrissait déjà de hautes ambitions politiques. Deux ans plus tard, il fut recruté par le Président François Mitterrand pour travailler dans son staff à l’Élysée comme chargé de mission et deux ans plus tard comme directeur de cabinet des ministres Max Gallo et Roland Dumas. Et trente-cinq ans plus tard, l’ancien jeune voudrait infantiliser les jeunes Français, en clair, faire du jeunisme, en voulant contrôler la totalité de leurs engagements personnels, en clair, de leurs faits et gestes, pendant une dizaine d’années de leur existence, celle qui, sans doute, sera la plus idéaliste, la plus sincère et la plus authentique, sans doute aussi la plus "radicale".

Après avoir promulgué la loi sur le renseignement qui légalise le contrôle policier de tous les échanges privés de tous les citoyens par les méthodes les plus intrusives, après avoir prolongé l’état d’urgence jusqu’au 26 février 2016 et vouloir le prolonger encore au moins trois mois (resterons-nous encore en état d’urgence pendant la campagne de l’élection présidentielle ?), François Hollande veut maintenant surveiller et tracer tous les engagements personnels des jeunes gens de 16 à 25 ans. Big Brother n’était qu’une petite plaisanterie par rapport à ce qui se préfigure dans les années à venir…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 janvier 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Discours de François Hollande le 11 janvier 2016 à la Maison de la Radio, à Paris.
François Hollande.
Maison de la Radio.
Loi sur le renseignement.
État d’urgence et déchéance.


_yartiFH2016011102b


http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20160111-livret-citoyen.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-livret-citoyen-un-nouvel-outil-176905

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2016/01/25/33269735.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Rakotoarison - dans Politique gouvernementale
commenter cet article

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).