Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 03:17

« L’académie de Créteil réaffirme sa solidarité envers tous ses enseignants. Aucune menace ou agression, physique ou verbale, à leur encontre ne peut être tolérée. » (Rectorat de Créteil, communiqué du 9 octobre 2021).




_yartiLyceeCombsLaVille01

Presque un an après l’assassinat de Samuel Paty, il y a eu un nouveau fait de violence auprès du corps enseignant. Le vendredi 8 octobre 2021 au lycée professionnel Jacques-Prévert à Combs-la-Ville, une enseignante « a été violemment bousculée par un élève en classe alors qu’elle assurait son cours ».

L’élève s’était levé et voulait sortir de la salle de classe, l’enseignante a refusé et lui a demandé de retourner à sa place mais l’élève est passé outre et a déséquilibré sa professeure en ouvrant la porte.

La hiérarchie a réagi très rapidement, ce qui est plutôt rare dans ce genre de cas : « Le chef d’établissement, immédiatement prévenu, a pris en main la situation et a assisté l’enseignante. Elle est actuellement accompagnée et elle bénéfice de la protection fonctionnelle ainsi que d’un appui psychologique. » assure un communiqué de presse du rectorat de Créteil dès le lendemain, le 9 octobre 2021.

_yartiLyceeCombsLaVille03

L’académie de Créteil a en outre annoncé qu’un « dépôt de plainte va être rapidement effectué ». Toute une démarche pédagogique va avoir lieu dans la semaine auprès des enseignants et des élèves au sujet de ce fait de violence. L’élève a été interdit d’accès à l’établissement « à titre conservatoire » et un conseil de discipline instruira cette affaire et sanctionnera le cas échéant l’élève.

Dans ce cas-là, on peut dire qu’il y a eu, pour l’instant, un sans-faute de la part de l’administration, qui a pris immédiatement la défense de l’enseignante brutalement agressée et qui a annoncé « de lourdes sanctions » à l’encontre de l’élève. Cette politique de fermeté est indispensable pour assurer un peu de discipline en classe.

Il faut rappeler que l’actuel Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer (depuis le 17 mai 2017) avait des raisons d’être très sensible à ce fait de violence, d’une part parce qu’il essaie d’assurer une tolérance zéro pour tous les actes de violence en classe, d’autre part parce qu’il a été lui-même le recteur de l’académie de Créteil de mars 2007 à décembre 2009 et qu’il connaît donc bien la situation de ce lycée professionnel.

Un autre élément rajoute une raison pour une réaction rapide de l’académie. Cette scène de violence a été filmée par un élève, ce qui est interdit, et a été diffusée dans les réseaux sociaux pendant tout le week-end. En particulier, le visage de l’enseignante et celui de l’élève sont reconnaissables et ce fait pourrait même être plus grave que l’acte de violence en lui-même. En effet, ce genre de processus viral sur Internet peut avoir des conséquences très graves. C’est à cause de ce phénomène que Samuel Paty a été assassiné après un lynchage dans les réseaux sociaux basé d’ailleurs sur des faits faux (non avérés).

_yartiLyceeCombsLaVille02

Au moment où beaucoup d’établissements scolaires ne savent pas comment commémorer le premier anniversaire de cet assassinat (le 16 octobre 2020), craignant des réactions hostiles de la part de certains élèves ou parents d’élèves, il est indispensable que l’État protège efficacement ses enseignants et en particulier cette enseignante du lycée Jacques-Prévert à Combs-la-Ville. Dans le film, ce qui est en plus troublant, c’est qu’aucun élève n’est intervenu pour venir au secours de leur enseignante, et certains auraient même ri.

Professeure d’histoire-géographie, Fatiha Agag-Boudjahlat, qui est l’auteure de plusieurs essais où elle prône la laïcité (en particulier "Le Grand Détournement", éd. Du Cerf, sorti en 2017), estime que l’existence d’un film de cette scène avait eu l’avantage de rendre immédiatement avéré et reconnu cet acte de violence. Dans le cas ordinaire (sans vidéo), l’enseignante aurait dû être auditionnée par sa hiérarchie et une enquête aurait aussi été menée auprès des élèves pour savoir quels étaient les faits, et la parole de l’enseignante aurait alors été au même niveau que celle des élèves (qui, dans le cas ici, ne semblaient pas très solidaires de leur enseignante).

Faudrait-il alors installer des caméras de vidéoprotection dans les établissements scolaires pour prévenir de nouvelles violences ? Cela peut sembler contraignant même avec une procédure très stricte (pas vision des films et conservation temporaire avant destruction quand il n’y a pas matière à enquête). Après tout, les forces de l’ordre sont désormais dans cette problématique de filmer leurs gestes lorsqu’ils sont en situation d’intervention, afin de limiter la violence de part et d’autres. Néanmoins, je ne pense pas que ce soit une solution satisfaisante et efficace.

Malgré les programmes contre la violence scolaire, ces agressions, rarement médiatisées, sont souvent banalisées. Au-delà de la réaction de l’Éducation nationale, ici d’une fermeté exemplaire, il y a une évidente responsabilité des parents et une réflexion devrait s’engager sur ce sujet. Tout mon soutien à cette enseignante et à ses collègues, et hommage à Samuel Paty dont l’assassinat ne doit pas être oublié.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (10 octobre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Violence contre une prof et vidéo dans les réseaux sociaux.
Transgression à Marseille : recruter des profs plus "librement" ?
Samuel Paty : faire des républicains.
Samuel Paty : les enseignants sont nos héros.
L'attentat à Air Product.
Père Jacques Hamel.
Fête nationale : cinq ans plus tard…

_yartiLyceeCombsLaVille04




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20211008-lycee-combs-la-ville.html




http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/10/11/39172397.html






 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).