Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 07:03

Interférences de Noël entre vie personnelle et vie professionnelle : les responsables politiques ont-ils le droit de prendre des vacances ? Peut-être pas à l’île Maurice ou à Zanzibar…


yartiFilippetti01Ah, c’est difficile de concilier sa vie privée avec son travail lorsqu’on est une personnalité publique. Aurélie Filippetti, la nouvelle Ministre de la Culture, est une femme sympathique, intelligente et peut-être même le modèle enfin trouvé de la femme en politique : ni thatchérienne, ni barzachienne, bref, une femme, ni plus ni moins, responsable politique comme les autres.

Les vacances de Noël ont été l’objet d’une sérieuse vigilance de la part de l’Élysée. Les trop grandes critiques des vacances du mois d’août alors que la crise secouait les citoyens avaient fait un mauvais effet. Ce qui est un peu stupide, car tout Président de la République qu’il soit, c’est comme le conducteur d’un autocar, il valait mieux que François Hollande fût bien reposé pour attaquer l’automne 2012 (surtout après une année si éprouvante et épuisante pour lui) plutôt qu’il décidât n’importe quoi ou n’importe comment sous le coup de la colère ou de la fatigue.

Pour cette raison, François Hollande avait donné une consigne très stricte à ses ministres : pas de séjour à moins de deux heures de Paris (deux heures en avion, cela donne encore quelques belles possibilités !). La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem avait ainsi annoncé avant Noël : « Le Président a rappelé qu’une année fait 365 jours et qu’il attend de chacun présence et vigilance. ». Seuls, les ministres Victorin Lurel et George-Pau Langevin avaient été autorisés à passer les fêtes de Noël dans leur famille en Guadeloupe.

C’est dans cette perspective qu’une stérile polémique a commencé en début de semaine à de se développer au sujet d’Aurélie Filippetti. Les rumeurs faisaient état de ses vacances sur l’île Maurice. Qui est un peu plus éloignée que les deux heures en avion préconisées.

yartiFilippetti02

Son cabinet a alors immédiatement démenti. Mais la revue people "Voici" a  méchamment sorti des photographies d’elle sur une plage mauricienne (ici). Il a donc bien fallu qu’elle confirmât l’information. Privée pourtant.

L’affaire est remontée jusqu’à l’Élysée qui a dû se fendre d’un communiqué amical : le Président « a autorisé Aurélie Filippetti à partir si loin à titre exceptionnel, pour des raisons privées. La ministre de la Culture n’est pas, dans son ministère, dans un rythme d’urgence quotidienne, à l’inverse du Ministre de l’Intérieur. ». En clair, ses responsabilités étant mineures, ce n’était pas grave qu’elle fût si éloignée de son ministère.

Car c’est cela l’essentiel. La ministre a dû se justifier : « Ce voyage m’a été offert par mon compagnon. Dès que j’ai connu la teneur de ce cadeau, j’en ai averti le Président de la République qui m’a autorisé à partir. ».

Sa collègue Cécile Duflot avait, elle aussi, créé la polémique (bien avant d’être ministre) pour être allée aux Maldives en avion avec donc un bilan carbone désastreux (mais c’est sa mise du Japon dans l’hémisphère sud à l’époque de Fukushima qui avait plutôt concentré l’ironie des pourfendeurs de cette diplômée bac+5 en géographie).

Le sujet est sensible. C’est cela qui a fait démissionner Michèle Alliot-Marie en février 2011 du Ministère des Affaires étrangères, pour des vacances de Noël trop tunisiennes au goût des observateurs du début des révolutions arabes. Cela n’a pas empêché celles de Jean-François Copé d’avoir été marocaines et celles de François Fillon l’auraient également été sans la présence de son rival à l’UMP (selon le journal "Marianne").

La charmante et jeune ministre Aurélie Filippetti doit cependant commencer à sentir son cuir s’épaissir avec sa brillante trajectoire politique. Évoquée par elle-même comme une victime potentielle de Dominique Strauss-Kahn lorsqu’elle était jeune militante, elle avait également dû subir il y a quelques années la honte, le désespoir et la fureur (ce sont des mots d’elle) pour une triste affaire privée que le cabinet de Nicolas Sarkozy avait odieusement ébruitée dans les médias (histoire racontée dans "Sarko m’a tueR", un livre de témoignages recueillis par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, journalistes au journal "Le Monde").

Sa vraie maladresse a été que son cabinet ait démenti une information vraie et prouvée même si elle ne concernait personne publiquement. Elle s’en est tirée sur Europe 1 avec cette pirouette : « Je considérais que ce séjour relevait de la vie privée, et je considérais que je n’avais pas à les en informer [à en informer mon cabinet], dès lors que je restais joignable et en contact permanent avec mon cabinet. ».

yartiFabius03

La polémique s’est d’ailleurs délocalisée ce vendredi 11 janvier 2013 de la rue de Valois au quai d’Orsay en épinglant le Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui a passé « quelques jours de repos » en fin d’année sur l’archipel de Zanzibar, au large de la Tanzanie (selon Europe 1 qui a révélé l’information la veille). Une conseillère du ministre a juste précisé : « Je pense qu’il a informé le Président de la République de cette destination. ».

Ces deux destinations ne sont pas a priori politiquement condamnables (au contraire de la Tunisie en fin 2010). Seulement, ce que les ministres devraient savoir, c’est qu’en fonction, souvent de courte période, ils n’ont PLUS de vie privée, tous leurs faits et gestes prennent un sens particulier. C’est quand même facile de comprendre cette règle et ils ne sont d’ailleurs pas obligés de l’accepter. C’est comme se montrer au volant d’une belle voiture de sport quelques mois avant une possible candidature à l’élection présidentielle : dans tous les cas, ce n’est jamais malin et pas très psychologue vis-à-vis du peuple, tout cadeau d'amoureux que ce fût…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 janvier 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Sur une plage mauricienne (photo).
François Hollande.
Laurent Fabius.
Mélenchon vs Cahuzac.

yartiGouvernementAyraultII01

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/aurelie-filippetti-et-laurent-128778

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Rakotoarison - dans Politique gouvernementale
commenter cet article

commentaires

LOUANCHI 30/01/2013 07:10


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :



lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des
arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A
l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques
minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul
aujourd'hui se décide à parler.


 


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la
honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


 


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).