Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 19:56

Né le 17 novembre 1923 à Boa Vista, Aristides Maria Pereira fut d'abord responsables des télécommunications en Guinée-Bissau lorsque ce pays était une colonie portugaise. Promoteur de l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert, il devint le premier Président de la République du Cap-Vert du 5 juillet 1975 au 22 mars 1991 et fut largement battu à l'élection présidentielle du 17 février 1991 avec seulement 26,6% face à Antonio Mascarenhas Monteiro qui obtint 73,4%. Petro Pires (né le 29 avril 1934), qui fut son Premier Ministre du 8 juillet 1975 au 4 avril 1991, a été élu Président de la République les 25 février 2001 et 12 février 2006 et exerça ses deux mandats du 22 mars 2001 au 9 septembre 2011. Aristides Pereira est mort le 22 septembre 2011 à Coimbra, au Portugal.

SR

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 11:50

Né le 30 avril 1943, Frederick Chiluba a commencé sa vie politique comme syndicaliste. Il fut élu avec 81% des voix le 31 octobre 1991 face au Président sortant Kenneth Kaunda (né le 28 avril 1924, premier Président de Zambie, depuis le 24 octobre 1964) et fut réélu le 18 novembre 1996. Il exerça les fonctions de Président de la République de Zambie du 2 novembre 1991 au 2 janvier 2002. Ayant échoué dans sa tentative de modifier la Constitution pour exercer une troisième mandat, il laissa le pouvoir à son Vice-Président, Levy Mwanawasa, qui lança un programme contre la corruption qui toucha Chiluba. Mwanawasa (né le 3 septembre 1948) fut élu les 27 décembre 2001 et 28 septembre 2006 et avant sa mort le 19 août 2008 consécutive à un accident vasculaire cérébral, démissionna le 29 juin 2008 en faveur de son Vice-Président Rupiah Banda (né le 13 février 1937), élu le 30 octobre 2008. Frederick Chiluba est mort le 18 juin 2011 à Lusaka à la suite de problèmes rénaux et cardiaques.

Sur la mort de son successeur Levy Mwanawasa.



SR

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:57

L'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone Gbagbo ont été arrêtée par les forces pro-Ouattara (pas par les forces françaises) et ont été conduits à l'hôtel du Golf à Abidjan où siège actuellement le Président élu Alassane Ouattara. Anecdote : pour se rendre du Palais présidentiel à l'hôtel du Golf, le couple ex-présidentiel a traversé le pont Valéry Giscard d'Estaing. Pour en savoir plus sur la crise ivoirienne qui fini après plusieurs milliers de morts, lire ici.

 

SR

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 23:36

Né le 25 janvier 1937, Ange-Félix Patassé est devenu ministre puis Premier Ministre de Jean-Bedel Bokassa du 8 décembre 1976 au 14 juillet 1978 (avant la chute de Bokassa Ier). Il a été élu deux fois Président de la République centrafricaine du 22 octobre 1993 au 15 mars 2003 où il est évincé du pouvoir à l'occasion d'un putsch militaire (son mandat se terminait en septembre 2006). Condamné le 30 août 2006 par la cour criminelle de Bangui, il serait l'auteur de la mort de nombreuses personnes et de détournement d'argent. Il est mort en exil au Cameroun.

SR

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:06

L'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo a cessé les combats et s'est rendu. Il a demandé la protection de l'ONU et sera sans doute exilé à l'étranger. Des milliers de morts pour quatre mois d'inutile maintien au pouvoir malgré son échec électoral du 28 novembre 2010. Pour en savoir plus sur Gbagbo, lire ici.

(Cette information a été démentie)


SR

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 16:52

(dépêches)


CÔTE D';IVOIRE : 410 PERSONNES TUÉES DEPUIS MI-DÉCEMBRE, SELON L';ONU
New York, Mar 17 2011  4:50PM

Le nombre de personnes tuées en Côte d';Ivoire depuis la mi-décembre 2010 a atteint 410, a déclaré jeudi l';Opération des Nations Unies dans ce pays (ONUCI), qui a noté un accroissement récent du nombre de victimes en raison de la flambée de violence due à l';impasse politique.

«  Suite aux violents affrontements, en plusieurs endroits d';Abidjan et à l';intérieur du pays, notre Division des droits de l';homme a documenté 18 nouveaux cas de décès, dont 4 femmes », a dit le porte-parole de l';ONUCI, Hamadoun Touré, lors d';une conférence de presse à Abidjan.
 
Il a mis un accent particulier sur le sort des enfants qui souffrent de la crise qui a suivi le second tour de l';élection présidentielle du 28 novembre. « Certains d';entre eux sont atteints dans leur intégrité physique, tués, mutilés à vie et souvent contraints de quitter leur famille et d';abandonner l';école pour fuir les combats. A cela il faut ajouter les énormes traumatismes psychologiques de ces enfants dont les parents sont parfois tués sous leurs yeux », a-il-souligné.

« L';ONUCI condamne ces violations graves commises contre des enfants et demande que leurs auteurs soient comptables devant les juridictions compétentes », a-t-il ajouté. « L';ONUCI voudrait appeler toutes les parties ivoiriennes au respect scrupuleux de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l';enfant et du droit international humanitaire applicable en période de conflit armé dont les dispositions s';étendent à la protection des enfants. »

Le porte-parole de l';ONUCI a indiqué par ailleurs que la mission poursuivait sa campagne de sensibilisation pour la préservation d';un environnement postélectoral apaisé à travers le pays.

Sur le plan militaire, la force de l';ONUCI a exécuté 841 patrouilles terrestres et aériennes la semaine dernière. A ces patrouilles s';ajoutent des escortes de convois et de personnalités de la mission, exécutées par les hélicoptères armés Mi 24 qui ont commencé leurs vols depuis le 3 mars 2011, a-t-il précisé.

Les attaques contre les convois de la mission continuent. Ainsi, hier mercredi matin aux environs de 5h20, un convoi, livrant de la nourriture aux casques bleus stationnés à Adzopé, est tombé dans une embuscade à 4 Km au nord d';Abidjan. «  L';escorte a immédiatement riposté et le convoi a pu continuer sa route. Nous ne déplorons aucun blessé mais le camion frigorifique a reçu 9 impacts de balles », a dit le porte-parole.

Mar 17 2011  4:50PM   


CÔTE D'IVOIRE : L'ONUCI DÉNONCE UN MASSACRE SUR UN MARCHÉ D'ABOBO
New York, Mar 17 2011  6:50PM

L';Opération des Nations Unies en Côte d';Ivoire (ONUCI) a dénoncé jeudi des tirs à l';arme lourde par des forces loyales à l';ancien Président Laurent Gbagbo sur un marché du quartier d';Abobo, à Abidjan, qui ont causé la mort de 25 à 30 personnes.

L';ONUCI a dépêché jeudi après-midi une patrouille robuste accompagnée d';experts des droits l';homme pour s';enquérir de la situation à Abobo, où il avait été fait état de tirs à l';arme lourde sur le marché local.

L';équipe sur place a pu observer que des forces armées du camp de l';ancien Président Laurent Gbagbo ont tiré au moins six projectiles sur le marché et ses environs causant la mort de 25 à 30 personnes et faisant entre 40 et 60 blessés.

« L';ONUCI exprime son indignation devant de telles atrocités contre des civils innocents. Les auteurs de ces exactions, qui constituent des violations flagrantes des droits de l';homme, ne sauraient rester impunis », a dit la Mission dans un communiqué. « L';ONUCI se réserve le droit de prendre les mesures appropriées pour prévenir, à l';avenir, de tels actes inacceptables, conformément à son mandat de protection des populations civiles. »

Plus tôt dans la journée, l';ONUCI avait indiqué lors d';une conférence de presse à Abidjan que le nombre de personnes tuées en Côte d';Ivoire depuis la mi-décembre 2010 avait atteint 410. La Mission a déclaré avoir noté un accroissement récent du nombre de victimes en raison de la flambée de violence due à l';impasse politique.

« Suite aux violents affrontements, en plusieurs endroits d';Abidjan et à l';intérieur du pays, notre Division des droits de l';homme a documenté 18 nouveaux cas de décès, dont 4 femmes », a dit le porte-parole de l';ONUCI, Hamadoun Touré.

Il a mis un accent particulier sur le sort des enfants qui souffrent de la crise qui a suivi le second tour de l';élection présidentielle du 28 novembre. « Certains d';entre eux sont atteints dans leur intégrité physique, tués, mutilés à vie et souvent contraints de quitter leur famille et d';abandonner l';école pour fuir les combats. A cela il faut ajouter les énormes traumatismes psychologiques de ces enfants dont les parents sont parfois tués sous leurs yeux », a-il-souligné.

« L';ONUCI condamne ces violations graves commises contre des enfants et demande que leurs auteurs soient comptables devant les juridictions compétentes », a-t-il ajouté. « L';ONUCI voudrait appeler toutes les parties ivoiriennes au respect scrupuleux de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l';enfant et du droit international humanitaire applicable en période de conflit armé dont les dispositions s';étendent à la protection des enfants. »

Le porte-parole de l';ONUCI a indiqué par ailleurs que la mission poursuivait sa campagne de sensibilisation pour la préservation d';un environnement postélectoral apaisé à travers le pays.

Sur le plan militaire, la force de l';ONUCI a exécuté 841 patrouilles terrestres et aériennes la semaine dernière. A ces patrouilles s';ajoutent des escortes de convois et de personnalités de la mission, exécutées par les hélicoptères armés Mi 24 qui ont commencé leurs vols depuis le 3 mars 2011, a-t-il précisé.

Les attaques contre les convois de la mission continuent. Ainsi, hier mercredi matin aux environs de 5h20, un convoi, livrant de la nourriture aux casques bleus stationnés à Adzopé, est tombé dans une embuscade à 4 Km au nord d';Abidjan. « L';escorte a immédiatement riposté et le convoi a pu continuer sa route. Nous ne déplorons aucun blessé mais le camion frigorifique a reçu 9 impacts de balles », a dit le porte-parole.

Mar 17 2011  6:50PM   






Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:49

Libération des trois otages au Niger.

 

L'otage français Françoise Larribe et des deux otages malgache et togolais Jean-Claude Rakotorilalao et d’Alex Awando, enlevés le 16 septembre à Arlit au Niger, ont été libéré le jeudi 24 février 2011 à Niamey.

 

SR

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 11:33

L'ancien Président tunisien Ben Ali serait dans un coma critique depuis le 15 février 2011.

 

La dépêche est la suivante :

 

"Selon un journaliste français spécialiste de la Tunisie, Nicolas Beau, l'ex-président tunisien Ben Ali, qui après avoir quitté la Tunisie le 14 janvier sous la pression de la rue a trouvé refuge en Arabie saoudite, 'vient d'être victime d'une attaque cérébrale et transporté d'urgence à l'hôpital de Djedda. L'ex-chef de l'Etat a été admis dans cet établissement réservé aux princes séoudiens sous une fausse identité, pour raison de sécurité. Son état est jugé très inquiétant', écrit-il dans son blog.

Toujours d'après les mêmes sources à Tunis du journaliste français, M. Ben Ali serait plongé dans le coma. Malade depuis plusieurs années, le dictateur tunisien avait été très éprouvé par son départ forcé de Tunisie. 'Son épouse, Leila Trabelsi, n'est plus à ses côtés', précise Nicolas Beau.

Des informations recoupées par le webzine d'opinion JSSNews, qui 'a obtenu une information d'un diplomate exerçant ses fonctions au Proche-Orient, qui confirmerait les dires cités plus haut (Nicolas Beau). 'Ben Ali est tombé dans le coma le 15 février en fin d'après-midi. D'après ce que nous savons, son état est critique, mais les meilleurs médecins du royaume ont été envoyés en urgence''. Ce diplomate précise que 'le nouveau président par intérim en Tunisie est également au courant et suit les événements heure par heure'."

http://fr.news.yahoo.com/64/20110217/twl-ben-ali-serait-dans-le-coma-acb1c83_1.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 19:30
 Breaking News Alert The New York Times Fri, January 14, 2011 -- 1:22 PM ET ----- President of Tunisia Leaves Country Amid Growing Chaos President Zine el-Abidine Ben Ali of Tunisia has left the country, French diplomats say, and the Associated Press reported that the prime minister has gone on state television to say he is in charge. A French Foreign Ministry official said authorities did not know where the president had gone, and Tunisian authorities were not immediately available to confirm the report. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 19:16

Après 60 morts dans la répression sanglante, Ben Ali (74 ans) s'en va après avoir annoncé qu'il ne se représenterait pas en 2014, et après avoir renvoyé le gouvernement et organisé des élections législatives anticipées...

 

SR

 

 

Partager cet article
Repost0

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).