Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 03:14

« Très intelligente et aux multiples talents (...), Maureen était aussi pleine d'esprit, drôle, belle, compatissante, ouverte et volontaire avec l'impétueux caractère des Vikings et l'intenable caractère des Normands avec ce brin d'héroïsme, toutes les qualités que chacun attend d'une jeune Irlandaise » (Gerald Weymes, prêtre irlandais, le 9 novembre 2015).



_yartiOharaMaureen01

L'actrice irlandaise et américaine Maureen O'Hara est née il y a 100 ans, le 17 août 1920, à Dublin. Elle est morte il y a un peu moins de cinq ans, le 24 octobre 2015, aux États-Unis.

Elle fut l'une des grandes stars de Hollywood, qui a commencé notamment dans le rôle d'Esméralda pour une adaptation très réussie de "Notre-Dame de Paris" (de Victor Hugo), intitulée "Quasimodo" (réalisé par William Dieterle et sorti le 29 décembre 1939), aux côtés de l'acteur Charles Laughton (dans le rôle principal) avec qui elle avait joué en Grande-Bretagne (notamment dans "L'Auberge de la Jamaïque" réalisé par Alfred Hitchcock et sorti le 15 mai 1939, un succès malgré la déception de Hitchcock).

La confirmation d'une carrière prometteuse a eu lieu lorsqu'elle fut choisie par le (célèbre) réalisateur John Ford (1894-1973), préférée à Katharine Hepburn et Gene Tierney (née elle aussi en 1920), dans "Qu'elle était verte ma vallée" (sorti le 28 octobre 1941), l'adaptation d'un roman de Richard Llewellyn évoquant la vie quotidienne des mineurs gallois.

J'ai connu Maureen O'Hara... quand j'écris "j'ai connu", je ne l'ai évidemment pas connue personnellement (dommage), mais c'est un peu le rôle des acteurs (et actrices) de s'immiscer dans la vie personnelle des spectateurs, ce qui en font des stars beaucoup plus connues que de grands auteurs un peu trop abstraits ou désincarnés, je l'ai connue (écris-je) quand elle avait 43 ans, ce qui, pour une star de Hollywood, aurait pu être déjà un obstacle pour la poursuite de sa carrière. En fait, pas du tout, car sa "maturité" a révélé une femme de caractère très séduisante, au contraire. En effet, je l'ai découverte dans l'excellent film "Le Grand McLintosk" réalisé par Andrew V. McLaglen et sorti le 13 novembre 1963 (à ne pas confondre évidemment avec le "grand McIntosh"). Dans ce western comique, elle a brillé dans son duo avec John Wayne.

L'histoire, c'est un couple qui se chamaille. Elle, après deux ans d'absence, revient pour demander le divorce et la garde de leur fille Becky. Lui (John Wayne), riche propriétaire admiré de la région, refuse la séparation. Une scène succulente de la fessée. Un esprit de répartie. Bref, avec ce film, on pouvait comprendre que les deux acteurs étaient en grande complicité.

Pas étonnant puisqu'ils ont beaucoup jouée en semble, pendant des années, notamment dans le fameux "Rio Grande" (sorti le 15 novembre 1950) de John Ford, le premier d'une série de duos très réussis (dont "L'Homme tranquille" sorti le 14 septembre 1952).

_yartiOharaMaureen02

Maureen O'Hara fut rapidement l'égérie de John Ford, et, selon Antoine Sire de "Slate", « le réalisateur n'aurait pas détesté en faire aussi sa maîtresse, mais elle se refusa à lui et leur relation devint tumultueuse » (25 octobre 2015). En effet, John Ford, obsédé par elle et particulièrement machiste, aurait confié, à la fin de sa vie, probablement de manière excessive : « L’une des actrices que je déteste le plus est Maureen O’Hara. Tout le monde a cru que j’étais son amant. En fait, je la haïssais et elle me haïssait, mais elle convenait très bien aux rôles. ». Lorsque John Ford est mort, elle exprima ainsi sa tristesse : « Comment décrire quelqu’un que vous admirez et que vous aimez et qui pourtant a des défauts rédhibitoires ? ».

Après sa carrière cinématographique finalement assez courte (et jamais récompensée, aucune nomination aux Oscars), Maureen O'Hara a dirigé la compagnie aérienne créée par son mari Charles F. Blair Jr, un général décédé dans un accident d'avion en 1977.

Depuis 2005, victime d'un AVC, l'ancienne star était accompagnée dans la vie par son petit-fils Conor Beau FitzSimons, fils de sa fille unique. Lors de son enterrement, le 9 novembre 2015, était présente Melinda Munoz, la fille de John Wayne, qui l'a considérée comme sa sœur. La cérémonie s'est terminée avec les notes de la musique du film "L'Homme tranquille". Maureen O'Hara est inhumée au cimetière d'Arlington où repose aussi un certain JFK.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (13 août 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Maureen O'Hara.
Ennio Morricone.
Zizi Jeanmaire.
Yves Robert.
Suzanne Flon.
Michel Piccoli.
Jacques François.
Alfred Hitchcock.
Brigitte Bardot.
Charlie Chaplin.

_yartiOharaMaureen03


 

http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20200817-maureen-ohara.html

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/maureen-o-hara-la-rousse-226385

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2020/07/28/38453150.html




 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).